Menu
Donnez votre avis

Réseaux sociaux : gérer ses comptes professionnels et privés

Posez votre question
Les comptes privés de réseaux sociaux peuvent être de formidables outils de promotion, de prospection, de personal branding… Mais jusqu’où peut-on aller sans dépasser les limites ? Où se situe la frontière entre la sphère professionnelle et la sphère privée ? Se pose en outre la question de la sécurisation des données. Voici quelques recommandations pour un bon usage des réseaux sociaux dans les deux cadres.

Pour quels motifs utiliser un réseau social personnel à des fins professionnelles ?

Un compte personnel peut être utilisé à des fins corporate pour de multiples raisons :
  • Prospecter pour un nouvel emploi ou de nouveaux clients.
  • Se faire connaître ou remarquer : le personal-branding est une manière de communiquer sur soi pour se mettre en avant. Pour le dirigeant d’une PME ou un entrepreneur, c’est une façon de capitaliser sur leur image de marque.
  • Augmenter l’audience d’un compte marque via son profil personnel, en invitant sa sphère privée à interagir.
  • Augmenter la portée de publications corporate en les relayant sur son compte personnel.
  • Être plus disponible et réactif professionnellement en dehors des heures de travail.


Bien utilisé, un profil privé permet de tisser et d’accroître son réseau professionnel par ricochet, par le biais de ses amis, de donner une image positive de soi, de jouer une carte plus personnelle que l’on ne se permettrait pas sur un compte pro.

Pour qui ?

Un dirigeant d’entreprise, un auto-entrepreneur ou une personne publique ont plus d’intérêt qu’un salarié à utiliser leurs comptes sociaux privés à des fins professionnelles. D’abord parce qu’ils sont à l’origine et porteurs de leur projet, le lien entre leur carrière et leur vie privée est beaucoup plus étroit. Ensuite, leur aura et leur rayonnement peut être un véritable levier, justifiant l’utilisation d’un compte privé pour mettre en avant et booster leur activité.

Risques et limites

Sécuriser vie professionnelle et vie privée

Être plus accessible dans une optique d’élargissement de réseau ou de prospection comporte cependant des risques, notamment celui d’être facilement retrouvé par des personnes malveillantes. On n’est jamais à l’abri de représailles, que ce soit dans la sphère privée ou publique. En termes d’e-réputation et de crédibilité, un problème privé exposé publiquement peut avoir de fâcheuses conséquences.

Sécurité des données personnelles

Depuis le détournement des données personnelles de 50 millions d'utilisateurs de Facebook à des fins électorales, se pose en plus la question de la sécurisation des réseaux sociaux.
Outre l’aspect sécuritaire des comptes pro et perso, cette polémique n’a fait qu’ajouter à la méfiance des utilisateurs. Il convient de paramétrer correctement la confidentialité de ses comptes sociaux et de ne rendre public que les comptes pro.

Lassitude

Gérer son image comme on gère une marque via les réseaux sociaux a ses limites. Si la question ne se pose pas pour LinkedIn ou Viadeo qui sont plutôt dédiés à un usage corporate, sur Facebook, qui est à la base un réseau social d’amis, l’utilisation abusive de son compte perso comme relais de contenu pro peut finir par lasser la sphère privée.

Droit à la déconnexion

Le burn-out est un risque majeur du glissement permanent entre vie professionnelle et privée. Avec l’augmentation de la mobilité et de la connectivité, la Loi Travail a inclus depuis 2017 le droit à la déconnexion. Elle vise à séparer vie professionnelle et vie personnelle en régulant l'utilisation des outils numériques.

Recommandations

L’utilisation d’un compte social particulier pour le travail doit être encadrée à plusieurs niveaux et clairement définie dès le départ. La frontière est parfois très ténue, c’est pourquoi il convient d’établir une charte personnelle d’utilisation.

A chaque réseau, son usage et son public

Séparer l’audience et les activités en fonction des réseaux permet d’éviter tout risque de confusion et de débordement. Un profil business sur LinkedIn, Viadeo et Google+ peut par exemple être réservé aux contacts pro, un profil privé Facebook et Twitter aux amis… Mais rien n’empêche d’animer une page Facebook pro avec son compte privé comme administrateur, du moment que les activités soient distinctes. Facebook a en outre l’avantage de pouvoir créer des groupes, des cercles distincts, comme Google+.

Cohérence entre vie publique et privée

Si l’on se sert de son compte particulier pour le travail, on doit veiller à une cohérence entre le “personnage” public et privé. Il est évident que l’on ne s’adresse pas de la même manière à ses amis qu’à ses clients ou collaborateurs. Un trop grand écart de langage et de contenu entre les deux comptes peut discréditer à terme la personne dans les deux domaines.

En savoir plus



Crédits photo : © bloomua - Fotolia

Jean-François Pillou

Cet article est régulièrement mis à jour par des experts sous la direction de Jean-François Pillou, fondateur de CommentCaMarche et directeur délégué au développement numérique du groupe Figaro.

En savoir plus sur l'équipe CCM

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme